Quand une architecte russe invite un arbre dans sa maison

Obsédées par le vert, on a encore découvert une manière de s’immiscer au cœur de la nature: la maison de verre de l’architecte Kazakh Aibek Almasov de l’agence A.Masow.

Plutôt que de raser les arbres afin d’adapter le terrain à la future maison, pourquoi ne pas plutôt adapter la future maison au terrain ?

Après tout, les arbres étaient là avant.

À 25 ans, Aibek Almassov, créateur du cabinet d'architectes A.Mason Architects et A.Masow Design Studio, est un passionné de nature. «De ma fenêtre, j'ai une vue sur la montagne et j'aime m'y rendre. J'apprécie la nature, si calme, si merveilleuse. Pour construire une maison, il faut détruire auparavant des arbres sur un terrain et je n'aime pas cette idée. Il suffit de voir le résultat aujourd'hui». C’est pour cette raison qu’il a pensé un projet permettant de combiner le potentiel de l’architecture moderne industriel avec la richesse et la beauté de la nature. 

À quand sa prochaine invention? On l’attend avec impatience.

Le but de cette construction est de faire comprendre qu'il n'est pas nécessaire de détruire la moitié d'un hectare de forêt pour construire une petite maison pour une famille. Faire comprendre que 35 mètres carrés de terrain suffisent dans ce cas et ce sans nuire à l'environnement était indispensable.  

 

Eugenia de Maistre