Rencontre avec les créateurs de Balibart

Balibart Team
L’art est essentiel au quotidien.

Nous sommes ravies de vous rencontrer et impatientes de découvrir l’univers BalibartPourriez-vous nous parler de ce concept? Qu’est ce qui se cache derrière ce nom original ?

La mission principale que nous nous sommes fixée avec Balibart est de permettre aux artistes de se concentrer sur ce qu’ils savent faire de mieux : créer. Nous nous occupons du reste ! Ainsi, n’importe quel créatif du monde entier peut ouvrir du jour au lendemain sa boutique en ligne et vendre à sa communauté ses créations, sans avoir à se préoccuper de production ou de logistique. Nous sommes convaincus que l’art doit être accessible à tous et que la mise en commun de compétences différentes (nous apportons nos compétences plus « business » aux artistes) pourra servir l’art et les artistes et permettra à tous d’y accéder beaucoup plus facilement !

 

Brièvement, à quoi ressemble votre parcours?

Adrien et moi nous sommes rencontrés en première année d’école à HEC. Là-bas nous avons créé une association – Junior Production – dont le but était d’aider les étudiants en école d’art à monter et financer des projets. Ainsi nous avons organisé plusieurs concerts dans Paris avec des étudiants de conservatoires de musique, co-produit des court-métrages avec des étudiants en école de ciné et organisé une vente aux enchères à Drouot Montaigne avec des étudiants des Beaux-Arts. Par la suite, Adrien a travaillé en galerie d’art en Chine pendant que je rejoignais le clienteling chez Louis Vuitton. Nous nous sommes ensuite retrouvés au Caire en Egypte pour monter Jumia, le Amazon africain, maintenant leader du e-commerce dans plus de 15 pays en Afrique. Cette dernière expérience, très orientée internet et digital, et notre passion depuis toujours pour les artistes nous ont donné envie de créer une boîte qui nous ressemble et nous fait vibrer : c’est comme ça qu’est né Balibart !

 

Comment est née cette aventure? Etes-vous vous même artistes ou simplement du coté des collectionneurs passionnés ? 

Aucun de nous deux n’a la chance de savoir dessiner. Mais grâce à Balibart nous devenons en quelque sorte artistes par procuration J Nous avons noué des liens très forts avec nos artistes qui sont pour certains devenus de vrais amis. C’est avant tout la fougue du collectionneur qui nous anime et cette envie farouche de voir nos artistes exploser et devenir un jour une évidence dans l’esprit de tous !

 

Comment faites-vous pour dénicher les grands artistes de demain ?

Nos artistes sont très reconnus dans leur milieu. Ils sont pour la plupart illustrateurs pour des grands magazines comme le New York Times, le Washington Post ou Le Monde en France ou directeurs artistiques pour des grandes marques. Nous achetons donc beaucoup de journaux et suivons les campagnes de communication des marques, à l’affût des crédits accordés aux artistes. Nous organisons aussi chaque année des concours / appels à projets dans des écoles de graphisme et de design comme Les Arts Décos ou Condé par exemple. Enfin, nous sommes de véritables chercheurs d’or sur Internet, nous écumons les blogs et les sites de références à la recherche de la pépite qui ressort du lot ! Et aujourd’hui nous avons aussi la chance de recevoir de nombreuses candidatures spontanées d’artistes souhaitant rejoindre la communauté, ce qui nous fait très plaisir !

 

Tout comme Tomorrows, vous êtes attachés au soutien du savoir-faire des artisans. Pouvez-vous nous en dire davantage ?

En effet, nous estimons que la qualité des produits que nous vendons doit être à la hauteur des créations de nos artistes. C’est pourquoi nous travaillons main dans la main avec un atelier parisien qui édite avec amour les tirages d’art en vente sur Balibart. Il s’agit d’un véritable savoir faire que nous n’avons pas la prétention d’avoir. Encore une fois, nous sommes convaincus que la mise en commun de compétences clés aboutit toujours à un résultat nettement supérieur que lorsqu’on essaye de tout faire tout seul.

 

Selon vous, quelle place occupe l’art dans notre société actuelle ?

L’art est omniprésent : sur les réseaux sociaux avec les photos de tous, les boucles GIF qui n’en finissent plus de tourner, les vidéos Youtube toutes plus inventives les unes que les autres, les illustrations dans la presse, sur les affiches, dans le métro ou les arrêts de bus, les jolis motifs dans le textile ou la décoration d’intérieur. L’art est essentiel au quotidien. C’est lui qui entretient notre créativité et l’encourage à toujours se dépasser. L’art ne doit pas se limiter aux musées ou à des espaces confinés. L’art se trouve dans toutes les choses qui sortent un peu de l’ordinaire. Car à partir du moment ou un artiste a essayé de créer quelque chose il y a mis son cœur et son âme et en a extrait tout ce qu’il y avait de plus artistique. La création entraîne l’art qui lui-même entretient la créativité. C’est ce que nous essayons de montrer et favoriser avec Balibart.